Mon panier

Votre panier est vide.

L'actualité du saxophone

Comment devenir un bon saxophoniste ?

Par bon saxophoniste, j’entends comment devenir la meilleure version de vous-même. Comment se surpasser chaque jour par un travail régulier avec un maximum de concentration. Le chemin n’est jamais terminé mais se fixer des objectifs et les réaliser représente une satisfaction qui n’a pas de prix.

Chacun par ses choix à un parcours différent. Chacun par ses objectifs se donne les moyens pour réussir à devenir la meilleure version de soi-même. C’est un combat de jour car le temps nous est compté. Par bon saxophoniste j’entends mettre en en avant tous ses paramètres et je vais tenter de vous dresser un tableau de ce qui me paraît essentiel à ce jour.

Pourquoi je veux devenir un bon saxophoniste ?

Cette question se pose pour le saxophone mais elle peut s’adapter à d’autres domaines de votre vie. Quelles sont les blocages, quelles sont les fausses croyances, quelles sont mes peurs? Ai je choisis le bon instrument ? Une petite introspection est souvent nécessaire pour valider le choix d’un instrument. Toutefois jouer plusieurs instruments est parfois nécessaire.

Des ponts, des vases communiquants s’établissent entre les différentes pratiques. Par exemple pour un instrument mélodique comme le saxophone, jouer d’un instrument harmonique comme le piano ou la guitare peut-être complémentaire. Toujours est-il que vous devez valider le choix de votre instrument principal.

Mais aussi pour devenir un bon saxophoniste vous devez vous spécialiser, rencontrer des saxophonistes d’expérience, étudier le parcours de saxophonistes renommés, écouter des saxophonistes. Vous pouvez aussi très bien étudier la batterie en deuxième instrument. La batterie va vous aider à développer votre sens du rythme, le piano va développer votre oreille, votre capacité à entendre la musique. 

Quels moyens je me donne pour devenir un bon saxophoniste ?

Une fois votre intention bien définie et forte, avec un mental d’acier, vous devez décider quels moyens mobiliser pour atteindre vos objectifs et devenir un bon saxophoniste. Quelle partie de votre temps y consacré. De quelle manière structurer votre  travail et dans quel état d’esprit aborder votre travail. Bien sûr n’oubliez de travailler votre créativité et réserver un temps pour vous amuser. Mais pour cela vous devez rentrer des données dans votre cerveau. Savoir se poser les bonnes questions est indispensable pour éviter de s’égarer sur les sentiers fleuris. 

Comment trouver mon son unique ?

Le son est primordial au saxophone. Le bon son bien sûr. La beauté du son, l’émotion, le côté artistique. Mais aussi sa justesse, son intonation, sa richesse en harmoniques. Mais aussi des notions de tension et de détente, savoir captiver son public, lui raconter une histoire. Le maintenir en haleine, lui laisser la place pour compléter les silences, ne pas l’abasourdir. 

Au niveau des contingences techniques, l’apprentissage doit se faire de  manière sûre et précise. Contrairement à un piano bien accordé, le saxophone même s’il est possible de l’accorder grâce au liège sur le bocal, ne présente pas une égalité de justesse sur toute la tessiture. Pour exemple le do dièse aigu qui est souvent trop haut. Cela demande un travail technique et c’est un des aspects à maîtriser pour devenir un bon saxophoniste. N’oubliez-pas, si vous souhaitez connaître le vocabulaire du saxophone sur le bout des doigts, j’ai rédigé un article sur ce thème.

Cela demande un travail d’écoute. Par exemple l’oreille interne en en lien avec le pharynx et le larynx. Le corps humain est merveilleux et recèle des trésors enfouis qui ne demandent qu’à être mis en œuvre. Donc le travail avec le bec seul, avec le bec et le bocal, le travail sur le tube de l’instrument. Par exemple le travail sur le tube avec la série des harmoniques induira un travail sur la gorge, le voile du palais, la trachée e.t.c.

Dans ma formation initiation au saxophone qui est valide pour les débutants mais aussi pour des saxophonistes intermédiaires, je vous livre tout un tas d’exercices qui vont dans ce sens. Ces exercices vous accompagneront journellement pendant de longues années. 

Mon but est de vous faire gagner du temps.

La seule condition pour vous est la rigueur. Certains exercices seront à pratiquer journellement, ne serait-ce que dix minutes. Ces exercices sont de vraies pépites. Mais vous devez les rabâcher pour avoir des résultats exceptionnels. Ils vous accompagneront pendant vos longues années d’études et même après, toute votre vie de musicien en Somme. La recherche n’est jamais terminé, la progression infinie.
En tout cas rien n’est jamais acquis et il faut remettre sa quête  incessante chaque jour en jeu. Donc trouver votre son unique est primordial. Un son reconnaissable entre tous. Vous pouvez jouer sur dix saxophones différents, votre son unique doit être gravé et identifiable. Cela doit être votre carte de visite. Cela doit être votre empreinte. En travaillant vous allez aussi apprendre à vous connaître. 
En vous connaissant, vous pourrez partager votre musique avec l’autre, avec le monde entier.

Conclusion

Loin de moi l’idée de vouloir vous apporter des conclusions définitives. Je suis comme vous en recherche. Ceci représente pour une vision à ce jour de mon expérience de musicien professionnel. Je suis immergé chaque dans la musique et de plus en plus. Je respire, je sens, je dévore la musique. Vous l’avez compris je suis un passionné. Dans ces temps d’incertitudes, la musique représente une valeur sûre, un point d’ancrage, un point  d’équilibre. La musique avec les pieds ancrés dans la terre avec le rythme et la tête dans les étoiles avec la beauté des mélodies.

Vous êtes la jonction entre les deux. Puisse cette musique vous nourrir. Puisse cette musique permettre  l’avènement  d’un monde meilleur. Je me laisse un peu emporté mais je ressens le besoin de vous le partager. En conclusion je vous dirai que je suis pour partager mon expérience avec vous, vous guider si vous le souhaitez. De nombreux chemins s’offrent à vous. Si je peux vous aider au travers de mes formations sous formes de vidéos, l’épanouissement sera total, et vous deviendrez certainement un très bon saxophoniste.

Information importante

Indépendamment du fait de diffuser mon expérience sous forme de vidéos formatives, je ressens le besoin de vous rencontrer en direct. C’est pourquoi j’ai décidé en complément de mes formations, d’organiser des stages en présentiel. N’hésitez pas à me contacter. Des tarifs préférentiels seront accordés à ceux qui ont suivis mes formations.

Bien sûr la porte est ouverte à tous sans aucune discrimination. Quoi de mieux que de se rencontrer pour des échanges richesses et concentrés. Chaque stage abordera un thème précis. Mais des espaces seront aménagés pour répondre à des difficultés précises que vous rencontrez où des sujets précis que vous souhaitez explorer. Des moments de partage en commun seront proposés aussi. Quoi de mieux que d’apprendre de la richesse de l’autre. 

N’hésitez pas à me contacter sur mon site videosaxo.fr 

Vive le saxophone. 
Mathieu Énock. 
Musicalement et amicalement.