Mon panier

Votre panier est vide.

L'actualité du saxophone

La playlist musicale de mes 4 saxophonistes préférés !

Une playlist saxophone détermine souvent qui l’on est. On me demande régulièrement quels sont mes saxophonistes préférés, ceux que j’écoute en boucle et qui ont bercé ma jeunesse, m’ont donné l’envie d’apprendre le saxophone. Je suis très ouvert musicalement et j’aurais pu citer tant d’artistes qui valent la peine qu’ont les écoute mais j’ai décidé de restreindre le choix aux quatre musiciens qui m’ont marqué au fer rouge de leur talent.

Dans cette liste vous trouverez donc des saxophonistes professionnels mais qui, comme nous tous, ont débuté devant de petits publics, gagnant progressivement le cœur des amateurs de musique léchée, jouée par des passionnés. Pour vous permettre de vous immerger dans l’ambiance que je ressens lorsque j’insère les vinyles de mon enfance dans ma platine, je vous ai mis un lien de chaque morceau sur les titres sélectionnés, celui-ci vous conduira directement à la prestation du musicien sur la plateforme Youtube.

Cependant, je vous conseille fortement de profiter de ces sons incroyables avec le crépitement caractéristique des disques vinyles, qui donnent un cachet inimitable aux plus belles des mélodies jouées au saxophone.

Bonne découverte, prenez autant de plaisir à écouter cette playlist que j’en ai eu à la composer. Ey si d’aventure vous souhaitez prendre des cours personnalisés ou accéder à ma formation débutant au saxophone, suivez simplement ce lien : Cours en vidéo au saxophone 

Playlist des saxophonistes tenor qui m'ont le plus influencé

Le saxophoniste que j’ai le plus écouté est de loin John Coltrane, de son surnom Trane.
Il est né le 23 septembre 1926 à Hamlet (Caroline du Nord) et meurt d’un cancer du foie le 17 juillet 1967. Une étoile filante dans le ciel du jazz, disparu trop tôt. Son esthétique musicale reste pour moi la plus aboutie de tous les temps, et je pèse mes mots. Son lyrisme, la beauté de ses phrases et son approche spirituelle de la musique sont pour moi autant de jalons de son parcours  musical.
Je retiendrai trois albums indispensables (bien que toute son œuvre soit remarquable sauf sa fin de carrière plutôt déchirante) :
 
C’était un saxophoniste d’une vélocité impressionnante. Miles Davis dira de lui: “Trane était le saxophoniste le plus puissant, le plus rapide que j’ai jamais vu”.
Dans un style complètement différent, je poursuivrai avec Stan Getz. Pour moi, il est le digne représentant de la Bossa nova au saxophone. Je retiendrai volontairement cette influence. 
Il est né le 2 février 1927 à Philadelphie (Pennsylvanie) et décède lui aussi d’un cancer du foie à Malibu en Californie le 6 juin 1991. Il faut préciser qu’à cette époque l’héroïne était monnaie courante dans les milieux du jazz. Pour moi, je retiendrai sa relecture jazz de la bossa nova, notamment des thèmes comme : Desafinado, Chega de saudade, manha de carnaval. Des thèmes que j’ai joué des centaines de fois. D’ailleurs un de mes professeurs, jean-claude Forenbach, me disait qu’il faut jouer mille fois un thème pour le maîtriser. 
Je citerai comme album:
Bien sur Stan Getz ne s’est pas illustré uniquement avec la bossa nova mais il a permis au monde entier de découvrir la musique  brésilienne. Avec comme exception le duo remarquable avec Kenny Barron dans l’album “People time.
Son dernier album est à mon avis le summum  du duo musical entre un saxophone et un piano. 
C’est un fait, on ne peut parler de Dexter Gordon sans citer le fabuleux film de Bertrand Tavernier “Autour de minuit.
Je ne peux oublier d’évoquer également le “chase”, ce fameux combat qui opposait dexter Gordon à Wardell Gray dans les clubs de Los Angeles. Les chorus se succédant sans fin et les les saxophonistes se passant successivement la main. Vous l’avez remarqué, l’histoire du jazz s’est écrite principalement aux États-unis mais prochainement j’écrirai un article sur le jazz Européen et aussi plus particulièrement sur le jazz Français, comme par exemple jean-claude Forenbach que j’ai cité plus haut. Je retiendrai dans le jeu de Dexter Gordon une  certaine nonchalance empruntée à Lester Young, surtout dans les ballades.
Il est né le 27 février 1923 à Los Angeles et meurt le 25 avril 1990 à Philadelphie. 
Voici ma liste des trois albums qui représentent le mieux le travail fantastique de ce musicien de renom :
Le survivant, monstre sacré du jazz qui a côtoyé tous ces saxophonistes célèbres et iconiques.
Il est né à  New York le 7 septembre 1930.Bien sur ,on pense tout de suite a “The bridge”. Le soir, sous le pont de Williamsburg, Sonny Rollins s’entraînait avec son saxophone tenor. Moi même, quand j’habitais Paris, je jouais sous un pont sur l’île saint Louis, et les bateaux mouches étaient mon public. On peut dire que Sonny Rollins se réclame plutôt de l’influence de  Coleman Hawkins. En témoigne son album “tenor madness” avec son grand rival et ami John coltrane. En tout cas, il s’est toujours remis en cause et n’a eu de cesse d’explorer des univers musicaux divers et variés. Il restera un des virtuoses du saxophone  tenor et l’un  des chefs de file du Hard Bop.
Je retiendrai 3 albums :

Et vous c'est quoi votre playlist préférée au saxophone ?

À vous de composer votre liste des titres d’albums ou de chansons qui représentent quelque chose de fort à vos yeux, et vos oreilles. Nous sommes tous différents et ressentons la musique de manière unique, mais il est bon de se raccrocher à certaines icônes du saxophone pour comprendre la force des émotions qui sont transmises par le talent de ces musiciens indétrônables.